Les jeunes de Genèse au service de la mission

 

Mae Tan Mars-2019

Le 11 février, notre groupe de Genèse composé de 5 personnes décollent pour la Thaïlande. Son but, réaliser pour la mission du Pado Antoine différentes constructions.

Présentation de l’équipe

  • Trois jeunes de l’association de Genèse :
    • Godefroy : 20 ans,
    • Pierre-Olivier : 20 ans,
    • Theotime : 18 ans,
  • Matthieu : 38 ans, chef d’entreprise dans le bâtiment, venu pour 10 jours afin d’aider le groupe pour le démarrage,
  • Henri : 30 ans, chef de mission, ancien ingénieur de travaux dans le bâtiment

La mission de Genèse

Après un long trajet, nous voilà enfin arrivé. L’accueil est excellent, nous nous sentons très vite intégrés. Une nuit de sommeil aura suffi à vaincre les 6 heures de décalage horaire et nous commençons le lendemain matin la construction. En deux semaines, nous avions réalisé une porcherie ainsi qu’un poulailler, grâce entre autre à deux travailleurs Karens et à des coups de mains des deux volontaires de la mission. Mais les journées ne sont pas uniquement rythmées par la construction. Le contact humain avec l’ensemble des personnes de la mission est une vraie richesse pour notre groupe. Alors oui, nous ne sommes pas bilingues en Karen, c’est d’ailleurs très frustrant car nous avons milles questions à poser aux élèves, mais nous arrivons quand même à nous faire comprendre soit par quelques mots en anglais, ou alors en tentant des imitations, la plupart du temps ça se finit en gros fous rires : que du bonheur.

La semaine à Maethaw

A la suite de ces deux semaines, nous nous sommes rendus dans le village de Maethaw pour une semaine en immersion afin d’apprendre les us et coutumes de la culture Karen. Pas d’électricité, ni de réseau, nous nous retrouvons au milieu des montagnes un peu désorienté. Nous pensions que l’acclimatation serait dure, nous avions tort. Encore une fois l’accueil fut chaleureux, à la Karen quoi !! De grands sourires, une générosité débordante. Nous avons passé la semaine, accompagné par le catéchiste du village et sa femme, à visiter les habitants dans leurs maisons, jouer au foot avec les jeunes du village, aider pour la rénovation de deux maisons. Et maintenant nous voici de retour à la mission du Pado Antoine, toujours aussi déterminés. Le bassin de pisciculture, l’aménagement de voirie ainsi que d’autres constructions nous attendent.

Henri

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires