Edito du pado Antoine – Mars 2019

Laakon Sisters! Adieu mes sœurs !

Grande émotion ces derniers jours dans notre centre et dans le secteur de Maetan : les Filles de la Croix, présentes ici depuis dix ans s’en vont : sœur Marie-Christine discerne actuellement sur sa mission future, sœur Diane retourne au Canada et sœur Teresa retourne en Italie où elle va pouvoir se reposer après toute une vie consacrée à la mission en Afrique et en Thaïlande. Les derniers jours ont vu bien des visages se remplir de larmes mais les sœurs avaient décidé de ne pas faire de leur départ un moment d’accablement et c’est au cours d’une belle fête que chacune a pu témoigner de son affection pour les jeunes et pour le peuple Karen. Beaucoup de peine, certes, on ne quitte pas les karens sans émotion, mais paradoxalement beaucoup de joie aussi… Les Filles de la Croix ont su témoigner à cette occasion qu’elles ne portaient pas ce nom en vain : ce départ est une croix, mais dans un regard de foi elles nous offrent un bel exemple d’abandon et de confiance en Jésus qui nous précède sur ce chemin. Merci mes sœurs pour tout ce que vous avez semé ici et qui déjà porte du fruit !

La fin de l’année scolaire a par ailleurs été marquée par de nombreux passages au centre, pour la plus grande joie des jeunes : parrains Enfants du Mékong, donateurs, volontaires Genèses, et l’arrivée de notre nouveau volontaire : Henri. Grace à ces nouveaux venus le centre s’est enrichi d’une magnifique porcherie, d’un poulailler et d’un bac à poisson. De quoi occuper les jeunes a la rentrée prochaine et varier les menus. Prochaine étape : construction de la maison de Kupopa et Kupomo. Kupopa a longtemps travaillé à Bangkok, loin de sa famille. Il est revenu dans le secteur pour qu’ils puissent se retrouver tous ensemble mais pour cela il leur faut un logement adéquat. Dans les villages d’autres projets sont en cours : Installation de panneaux solaires au village de Debusileikho, soutenu par la paroisse française de Bangkok ; un kilomètre de piste à bétonner avant la saison des pluies pour les villageois de Houaynokok…

En ce qui concerne la mission, j’ai eu la joie d’effectuer ma dernière tournée de tous les villages en compagnie de Kupopa, de Samart, catéchiste du secteur de Maetowo, de Modo Thou, sœur Karen du centre de Panoipou ; Si j’étais accompagné de la sorte à chacune de mes sorties, la montagne serait en ébullition… Grande hâte de remettre ça ! La moisson est abondante et le secteur de Maetan est une terre fertile. Seigneur envoie-nous des ouvriers !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires